Non classé

L’évaluation

On me demande régulièrement comment s’est passée mon évaluation, alors je vais essayer de vous l’expliquer ici.

Je tiens beaucoup à ce terme d’évaluation.
Quand je suis allée au CRA (Centre Ressources Autisme), je n’étais absolument pas sûre de ce que j’allais trouver au bout. J’y suis allée pour me faire évaluer, pas pour me faire diagnostiquer autiste. Jusqu’au bout j’ai douté de l’issue et m’attendais à un non-diagnostic.

Enfin bref.

Tout à commencé par une prise de contact téléphonique avec le CRA. J’étais tremblante, j’ai mis des jours à me décider à téléphoner. Au final, cela s’est très bien passé, j’ai expliqué que je souhaitais me faire évaluer et la gentille dame m’a dit « pas de souci, je vous envois un dossier ». 3 jours après, le dossier était dans ma boîte aux lettres. Mon coeur a raté un battement quand j’ai vu le tampon sur l’enveloppe !

Le dossier était composé d’une demande de renseignements administratifs et d’un questionnaire d’une petite centaine de questions à remplir par mon mari (ou une personne adulte proche vivant ou ayant vécu avec moi. Mon mari, donc, pour moi). Un courrier d’un médecin appuyant la demande devait également être joint. Par « chance » j’avais conservé une ordonnance de ma généraliste qui me recommandait auprès d’un psychiatre. (bah oui, j’avais déjà des problèmes AVANT de découvrir l’existence du syndrôme d’Asperger…).

Dossier bouclé en quelques jours et envoyé rapidement. Dans ces cas-là, il ne faut pas que je réfléchisse trop sinon je bloque et je ne fais rien. C’est ce que j’appelle « la technique du sparadrap ». Je tire d’un coup, ça fait mal et hop ! c’est fini. Bien mieux que tirer lentement, hésiter, arrêter, reprendre, souffrir longtemps, et finalement souvent abandonner.

Un accusé de réception du dossier me rassurera sur la bonne destination de tous ces papiers.

Puis le plus dur a commencé : l’attente…
Je suis impatiente et anxieuse, alors je les ai relancés quelques fois, par téléphone. Toujours très bien reçue, écoutée, rassurée (j’avais 3 milliards de questions, vous vous en doutez 😛 ).

Et un jour, 10 mois plus tard, LE coup de fil que j’attendais, la fixation d’une date.
L’évaluation se ferait le mois suivant sur 2 jours consécutifs. 2 après-midis.
Contrairement à d’autres personnes dont j’ai lu les témoignages sur le net, je n’ai pas eu de premier entretien, (je ne sais si c’est la norme dans ce CRA), j’ai été évaluée de-suite.

Je ne vous cache pas que j’ai très mal dormi les jours précédents. Et affaiblie par le manque de sommeil, j’ai attrapé une angine… (je suis un boulet ^_^ ). Mais je n’aurais annulé pour rien au monde !


Première demie journée :

– Entretien ensembles, mon mari et moi, avec le psychiatre.
– Entretien de mon mari seul avec une première psychologue.
– Passage de l’ADOS (filmé) avec une deuxième psychologue (questions sur les émotions, tests des faux pas, tests d’imagination, petits jeux, etc.). *

A la fin de cette journée, nous étions lessivés ! Mais malgrè cela, nous sommes reparti avec des devoirs à la maison 😛
Des questionnaires à compléter chacun de notre côté et à rendre le lendemain. (Vineland, Dunn, diagnostics différentiels, etc). 10 questionnaires pour moi, et 6 pour mon mari.

Deuxième demie journée :

– WAIS 4 (test de QI).
– Transmission de documents que je pensais pertinents : carnet de santé, bulletins scolaires et restitution des questionnaires de la veille.
– Entretien téléphonique de ma mère avec une psychologue (ADI-R).

2 autres rendez-vous suivront. Le premier, 3 semaines plus tard, pour la restitution et le verdict. Le second encore 1 mois après pour voir comment je prenais le diagnostic.

Voilà !

Je suis très satisfaite de l’évaluation que j’ai eu. Elle était très complète et conforme aux recommandations de la HAS. De plus, le personnel (le psychiatre, les 2 psychologues, le secrétaire), ont tous été d’une gentillesse et d’une prévenance rare.

* Merci J. de m’avoir expliqué ce matin que tous ces tests et questions que j’ai eu correspondaient en fait à l’ADOS. Oui, j’écris un blog, mais je suis loin d’avoir une expertise technique, je l’avoue sans honte 🙂

NB : Tous les CRA ne procèdent pas comme ça.

4 commentaires sur “L’évaluation

  1. J’ai le sentiment que ce genre de démarche « appuie » sur tous les boutons autistiques. (snif) D’où la complexe décision de passer de l’auto-diagnostic au bilan officiel ! Je suis épuisée, anxieuse et agacée rien que d’y penser. C’est dur de s’infliger une telle souffrance pour avoir la confirmation … que c’est normal que ce genre de démarche soit une souffrance ^^ (je ne sais pas si je suis claire). On dirait qu’il faut être suffisamment désœuvré pour se lancer, mais pas trop non plus sinon on ne trouve pas la force. Et sans le soutien d’un proche je n’imagine même pas ! (ou alors en étant célibataire). Merci pour ce témoignage !! ❤

    J'aime

    1. Oui, l’attente et l’évaluation en elle-même ont été très dure, mais j’avais tellement besoin d’aide que j’étais prête à accepter n’importe quel diagnostic, tant qu’on m’aidait en suivant. Je pense sincèrement que c’est une démarche nécessaire, ne serait-ce que pour être certain du « résultat ». Tu trouveras le courage quand tu seras prête, j’en suis sûre :*

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai tendu la perche hier soir – !! – (drôle de formulation d’ailleurs) et j’attends un retour .. Merci pour ces gentils mots. ❤

        C’est mon second round car il y a un an et demi (prise de conscience lors du coup de « buzz » de Julie Dachez Super Pepette, en avril 2016 grâce au Huffing Post) .. je n’ai pas surmonté l’angoisse de rappeler l’assistante sociale (Belgique) qui m’a contactée par téléphone [berkk] plusieurs semaines après mon initiative. Je m’étais découragée entre temps suite à une amie qui m’avait fait la morale sur les « vrais » autistes qui ont de vraies souffrances. Genre les enfants non scolarisés. Que je devait me contenter de l’hypothèse « HP » .. Le tout a fait son chemin en moi.

        Step by step – comme on dit – je me sens prête à me laisser porter car je sens que le chemin est plus important que la destination !! .. Le plus dur est derriere moi je pense : avoir mis le doigt sur cette hypothèse de l’autisme. (sachant que ma mère est une ancienne enseignante qui a passé toute sa carrière avec des enfants autistes !! Un comble, celui d’une science qui évolue à son rythme) ..

        Sorry je raconte un peu ma vie ; c’est aussi un peu le but de ma démarche et mon besoin : M’adresser à des personnes qui comprennent enfin mes bizarreries et donnent des conseils adaptés et non des boutades à-la-con 😉

        Merci pour ce blog !! Il me donne la force je pense ..

        Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s