Non classé

Caractéristiques des adolescentes asperger ou AHN, par l’AFFA.

La très active association AFFA (Association Francophone de Femmes Autistes) dont je suis adhérente, a créé et publié un tableau récapitulant les caractéristiques des adolescentes asperger ou autistes de haut niveau.

Ici : Caractéristiques des adolescentes asperger ou AHN

En général, je déteste ce genre de listes, qui tapent trop dans l’effet Barnum et dans lesquelles, en plus, je ne me retrouve jamais à plus de 50%, accentuant encore un peu plus mon sentiment de décalage avec les autres.

Là, je coche quasi tout.
Me manquent : les épisodes dépressifs, le syndrome du colon irritable. Ma prosopagnosie est plus présente que celle décrite et les néons ne me gênent pas plus que ça. Et quand j’imite les autres, je m’en rends compte, c’est voulu, fait exprès pour donner le change  et m’intégrer (bon, ça marche pas toujours ^^)

Alors oui, beaucoup d’adolescentes peuvent se retrouver là dedans, l’adolescence est une période difficile pour nombre d’entre nous, et génératrice d’isolement, de stress, d’anxiété. Mais moi, j’ai 39 ans. J’étais plus marquée à 16 ans, certes, mais là, à presque 40 ans, je valide 95% des critères.

J’ai toujours su que j’avais 16 ans dans ma tête ! 😛

Mon mari dit souvent qu’il a l’impression d’avoir une ado à la maison quand je me pouille avec les enfants… Je comprends mieux ses ressentis.

La question maintenant, c’est  : Quand est-ce que je vais enfin grandir ?? 😛 (humour)

 

4 commentaires sur “Caractéristiques des adolescentes asperger ou AHN, par l’AFFA.

  1. Lu immédiatement quand vous l’avez posté, je le relis et à nouveau je me retrouve (ou retrouve l’adolescente que j’étais) à 90% ! (sauf la difficulté à reconnaître des visages, j’ai au contraire une mémoire très précise des visages – et les trucs un peu rapidement posé : « ne comprend pas les conversations de fille » = ??? ne comprend pas l’intérêt ou ne comprend pas le sujet ?). C’est difficile de savoir où on se situe tant les personnalités peuvent être diverses, les intérêts, et puis les parcours de vie (influence de la famille, de l’entourage ; pour moi beaucoup de troubles associés dès 12 ans, qui ont écrasé le reste). Je me cherche encore, mais je vous remercie pour votre documentation, toujours… et pour vos témoignages dans lesquels je me retrouve parfois !

    J'aime

  2. >> (…)difficulté d’auto-analyse due à une capacité d’introspection et de recul moins forte qu’à l’âge adulte : En effet, je suis devenue super douée en la matière (depuis 2 ans à peine – j’en ai 34) alors que j’étais vraiment une quiche sous-douée étant ado .. Je me savais « écœurée » de tout un tas de trucs, mais je n’avais ni le vocabulaire ni l’intelligence émotionnelle de décrire mes humeurs … Quel drame qu’on n’apprenne pas ça dans les écoles !! ✨

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s