Asperger·Diagnostic·Evaluation·Habiletés sociales

Allez hop ! Tous chez l’orthophoniste !

Je vois sur les réseaux sociaux beaucoup de personnes en questionnement. Ils ou elles découvrent l’autisme par le biais d’un article de presse parfois un peu généraliste et imprécis, d’une vidéo, ou d’une connaissance, et se demandent s’ils ne sont pas concernés.

Ces personnes veulent savoir, veulent se faire diagnostiquer, et elles hésitent entre une évaluation dans le public et une évaluation en libéral.
Et je les comprends. Le doute c’est un truc qui ronge de l’intérieur et ne vous laisse jamais tranquille.

Dans le public, les délais d’attente sont déments, absolument improbables, frolant les 2 ans. Certains centres ont même arrêté de prendre les nouveaux venus car ils en étaient à 3 ans d’attente. 3 ans !!! Faut pas avoir les services sociaux aux fesses ou des idées suicidaires, hein !

Dans le privé, en libéral, c’est souvent bien plus rapide. Mais bien plus cher aussi, avec le risque de tomber sur des psychanalystes (beurk, caca) qui vont vous dire que tout est de la faute de votre mère.

Bref, choix cornélien. Que faire quand on n’a que des doutes ?


Petit rappel de ce qu’est l’autisme :

L’autisme est caractérisé principalement par des troubles de la communication sociale et des troubles des interactions sociales. (et des sensorialités particulières, hypo ou hyper, et des intérêts envahissants, mais ici, c’est surtout le côté « langage social » qui nous intéresse)


 

Devinez qui est spécialiste du langage et remboursé par la sécu sur simple prescription d’un médecin généraliste ??

Et oui, l’orthophoniste !!
(ne fanfaronnez pas d’avoir trouvé, je vous avais spoilés dans le titre 😛 )

Un bilan orthophonique est  évidemment bien moins poussé que les tests qui peuvent se faire dans un CEA (Centre Expert Asperger) ou chez un psychologue spécialisé, mais il permet de mettre en évidence des dysfonctionnements au niveau de la pragmatique du langage. Et ce, quel que soit l’âge. C’est visible sur le bilan de mon fils aîné (10 ans à l’époque) et également sur le mien (38 ans), bien que nous semblions « bien adaptés » en surface.

La pragmatique du langage, c’est la composante qui fait référence à l’habileté à utiliser et adapter efficacement son langage en contexte social avec les autres. Quand on parle de pragmatique, on s’intéresse à la façon dont le langage est utilisé pour communiquer avec autrui. On est donc en plein dans l’une des caractéristiques majeures de l’autisme.


 

Du coup, le conseil que je donnerais à toutes ces personnes qui s’interrogent sur le bien fondé de leur recherche, et qui angoissent de l’attente, c’est de passer un bilan orthophonique. Il faut faire l’avance, mais la sécurité sociale vous rembourse une partie, et la mutuelle vous rembourse l’autre. (il faut juste une prescription de votre généraliste).

S’il va en faveur d’un potentiel TSA en montrant des problèmes de pragmatique du langage, vous aurez un bilan de plus à présenter au CRA/CEA/psychologue, en appui de votre demande d’évaluation.

S’il ne présente aucun trouble particulier, vous aurez économisé du temps (par rapport à une évaluation en CRA) ou de l’argent (par rapport à une évaluation en libéral).

Voilà 🙂

 

PS : non, je ne touche pas de commission de la ligue des orthophonistes 😛 C’est juste une chose que j’aurais aimé connaitre à l’époque, une piste que je refile.

PS bis : bien évidemment, un bilan orthophonique ne suffit pas pour diagnostiquer un TSA. Il indiquera si on creuse dans la bonne direction ou pas, et permettra de commencer une éventuelle prise en charge en attendant un diagnostic officiel suite à une évaluation complète.

 

 

4 commentaires sur “Allez hop ! Tous chez l’orthophoniste !

  1. Mais ça c’est une info FOR-MI-DABLE! et pragmatique (du langage…ah ah je ris toute seule de ma vanne) comme j’aime.
    Merci. Reste à trouver l’orthophoniste et à lui faire comprendre de quoi il retourne…
    Et est-ce que tout orthophoniste est censé être compétent pour un bilan sur la pragmatique du langage? Et enfin, est-ce une sorte de bilan « irréfutable »?

    J'aime

    1. Normalement oui, tous les orthophonistes sont capables de déceler des troubles de la pragmatique du langage. La différence entre un qui connait l’autisme et un qui ne connait pas trop, sera que celui qui connait l’autisme vous proposera probablement d’aller voir un CRA 🙂
      Irréfutable ? Je ne comprends pas la question.
      PS: je ne suis pas orthophoniste, hein ! J’en ai juste discuté ce matin avec la mienne et elle m’a confirmé que les troubles de la pragmatique du langage sont décelés lors d’un bilan.

      Aimé par 1 personne

      1. je m’explique pour le irréfutable: est-ce que c’est un trouble on va dire physiologique (donc en cas d’autisme ou troubles dys par exemple) ou est ce un trouble qui peut être acquis (à cause d’une maladie neurodégénérative par exemple)? l’irréfutable pour moi se case dans le cas de la physiologie: c’est une condition donc, et pas dû à un accident ou une maladie qui intervient plus tard dans la vie. On ne peut pas le réfuter en quelque sort c’est inné, on a été fabriqué avec cette option-là. J’espère que je suis claire?
        Mais quoi qu’il en soit, c’est intéressant et je n’avais jamais entendu parler de ça et je trouve que ça vaut la peine d’être exploré avant d’entreprendre un diagnostic TSA.

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s