Non classé

L’arbre de Noël des enfants sages

Je vais d’abord couper l’herbe sous le pied de tous les donneurs de leçons : oui, je suis une mère horrible, je rigole et je fais des blagues à mes enfants. J’assume. Ca participe à leur apprendre le second degré, l’humour, et la modestie. (et ça me fait rire) 😛


Donc : La duchesse d’Aquitaine.
Non, pardon.
Donc : L’arbre de Noël des enfants sages.
(non, je ne suis pas saoule, c’est juste une petite référence à Kaamelott que j’adore)


 

Il y a quelques années, je suis allée faire des courses de Noël avec une copine. Il y avait ses 3 enfants et mon aîné qui était à l’époque mon seul enfant. Il avait environ 5 ans.
Sur le chemin du retour, dans la voiture, elle me glisse tout bas « surtout ne dit rien » et embraye avec un tonitruant « WAAAA qu’est-ce qu’il est beau ce sapin !!!! »
Evidemment, il n’y avait rien et les enfants se sont mis à regarder partout et à demander « où ça ?? »

Elle : « Mais là ! Juste devant ! Vous ne le voyez pas ? C’est le sapin des enfants sages ! Il n’y a QUE les enfants sages qui peuvent le voir. Que les enfants qui auront des cadeaux, donc… »

Ses enfants : « Oh oui, maman, il est superbe ! » « La guirlande elle est trop jolie »

Le mien, se mettant à pleurer : « Moi je ne vois rien 😦  »

Bon, elle a vite arrêté la blague, elle ne s’attendait pas à ce qu’il pleure… Et oui, à l’époque, nous ne savions pas qu’il était asperger.

 


 

Et vous savez quoi ? Hier, j’ai re-testé cette histoire avec les 2 petits 🙂

J’ai fait un grand clin d’œil en tirant la langue à mon grand et j’ai débuté l’histoire en parlant de la magie de Noël qui faisait apparaître un sapin visible uniquement par les enfants sages.

Mon grand est sorti de la cuisine et a commencé à s’extasier, aussi bon acteur que Philippe Etchebest : « Oh, la, la. Oh mais qu’il est beau ce sapin »

J’ai renchéri : « Oh ouiiii !! Il est magnifique ! » « Vous le voyez, les enfants ? »

Mon 6 ans, très circonspect : « non, je ne vois rien, moi »

Ma 4 ans : « Oui, je le vois »

Moi : « tu es sure ?? Elle est de quelle couleur, l’étoile ? »

Elle, toute fière : « elle est jaune ! »

Mon 6 ans, lui, a persisté à ne rien voir.
(Bon, on parle aussi du même enfant qui, à la question du Père Noël « as-tu été sage cette année ? » a répondu « je préfère ne pas répondre à cette question » 😛 )(je le kiffe).

 


 

Bon, faut croire que la pédiatre a peut-être raison de nous envoyer au CRA pour lui.


Testez avec vos enfants et dites-moi 🙂

 

 

3 commentaires sur “L’arbre de Noël des enfants sages

  1. Bonsoir !
    Je viens faire part des résultats du « test ».
    Voici d’abord retranscrit le dialogue qui a eu lieu entre mon aîné de 12 ans, officiellement diagnostiqué Asperger en avril dernier et moi. Nous étions en train de rentrer de son collège, à une vingtaine de mètres de l’entrée de l’immeuble qui abrite notre appartement lorsque je me suis exclamée :
    – oh ! Qu’il est beau cet arbre de Noël!
    Il fouille la lisière de la forêt du regard :
    – où ça?
    – là, juste devant nous! C’est un arbre pour enfant sage, il n’y a que les gens sages qui peuvent le voir. Tu ne le vois pas ?
    – nooon…. repond il en me jetant un coup d’oeil circonspect, genre « elle veut en venir où ma maman? »
    J’ai alors eu pitié et lui ai avoué qu’il s’agissait d’une blague.
    – oki…. a t il repondu, un léger fond d’inquiétude dans la voix. D’accord a t il rajouté sur le ton que l’on emploie en général lorsqu’on pense qu’il est plus prudent de ne pas contrarier les fous 😉

    J’ai renouvelé l’expérience avec ma fillette de 9 ans, mais je raconterai l’histoire plus tard, mes pâtes sont cuites 😛

    Aimé par 1 personne

  2. C’est en debut de soirée que j’ai invité ma fillette de 9 ans a venir « voir le magnifique sapin de Noël, juste en face de chez nous ». Elle m’a suivi jusque sur notre terrasse et a regardé devant elle.
    – c’est un sapin de Noël pour enfants sages, ai-je expliqué. Seuls les enfants sages peuvent le voir. Tu le vois ?
    Elle regarde plus attentivement, plisse les yeux, s’avance de quelques pas….
    – non, je le vois pas. Il est où?
    Je n’ai pas poussé la plaisanterie plus loin et lui ai avoué que j’essayais de lui faire une blague. Elle a sourit et m’a tiré un bout de langue malicieux.
    – pffff m’a t elle dit en s’éloignant pour retourner à ses dessins de dragon

    Aimé par 1 personne

Répondre à Severine Roger Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s