Non classé

Hypersensible

Quand, dans l’autisme, les gens parlent de leurs hypersensibilités, il ne s’agit pas d’hypersensibilité dans le sens psychologique du terme (hypersensibilité émotionnelle).

Dans l’autisme, lorsque l’on parle d’hypersensibilités, cela recouvre ce qui se rapporte aux 5 sens et non aux émotions. D’ailleurs, les autistes ne sont pas concernés uniquement par les HYPERsensibilités. Ils peuvent également l’être par les HYPOsensibilités. (moins sensibles que la moyenne).

Moi, par exemple, je suis hyperacousique. J’entends tout, trop bien, au même volume sonore, et mon cerveau a du mal à discriminer les différents sons. Dans une ambiance mélangeant plusieurs sons (restaurants, bars, mais aussi à la maison avec les enfants + la télé + la hotte, par exemple), je bugue et je perds tous mes moyens, 80% de mon cerveau étant occupé à gérer cet afflue.
Mais je suis aussi hyposensible au niveau de l’odorat. Je ne sens rien ou presque. Quelques parfums très forts qui me donnent mal à la tête, mais c’est pratiquement tout. (ah si, les champignons et les épinards, je les sens à des kilomètres ! Erk !). Pratique dans les transports en commun (que je ne prends jamais) mais problématique pour savoir si votre nouveau-né a fait dans sa couche.

 

L’ hypersensibilité d’un point de vue émotionnel, c’est différent. C’est une démesure dans l’expression de ses émotions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Un hypersensible, c’est aussi quelqu’un qui va ressentir les émotions des autres de manière très fine et qui va arriver ainsi à décrypter leurs pensées.

Ce qui, par définition, les rendraient assez rares dans la population autiste. En effet, la plupart des autistes ont des difficultés au niveau de la gestion et de l’analyse de leurs propres émotions.

Attention, je ne dis pas que les autistes n’ont pas d’émotions, loin de là. Nous sommes comme tout le monde, nous ressentons les choses. C’est juste que parfois, nous n’arrivons pas à analyser ce que nous ressentons (est-ce de la colère ? de la tristesse ? de la frustration ?), ou alors, nos émotions se manifestent différemment (rire dans une situation de tristesse, par exemple). Ca sort comme ça vient. Alors de là à comprendre les émotions des autres …! Vous saisissez la difficulté de faire cohabiter les deux ?

Peut-être le HPI permettrait de faire cohabiter hypersensibilité émotionnelle et autisme, mais je n’ai pas de connaissances suffisantes pour l’affirmer ou l’infirmer. Tout ce que je sais, c’est que tous les autistes HPI que je connais ne rentrent pas dans cette catégorie.

 

Bref, attention à ne pas confondre hypersensibilité et hypersensibilité 😛

Un commentaire sur “Hypersensible

Répondre à anaisbreizh Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s